Votre nouvel intranet sera en ligne ce jeudi !

A très bientôt.

>Accéder aux documents

Actualités



L’école est un droit pour tous les enfants

Le Mardi 04 Septembre 2018 à 15:53       |       Partager    

En cette période de rentrée scolaire, Luc Gateau, président de l’Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (Unapei) dénonce le manque de moyens humains et financiers pour permettre aux enfants en situation de handicap d’être scolarisés.

Aucune solution n’a été pensée pour eux, ni à l’école de quartier, ni dans les classes spécialisées. Dans sa tribune publiée le 2 septembre 2018 dans le Journal du Dimanche et adressée par courriel à chaque parlementaire, l’Unapei rappelle que l’école est un droit pour tous les enfants.

 

Voici la lettre ouverte de Luc Gateau, adressée aux députés et sénateurs :

« Comme chaque rentrée, l’achat des fournitures et le premier jour de l’année scolaire font la Une des journaux. Comme chaque année, nombre de parents d’élèves handicapés témoignent de leur désarroi de ne pas savoir comment leurs enfants pourront faire la leur, faute de s’être vu attribuer par l’Education nationale une auxiliaire de vie scolaire (AVS). Comme chaque année, on passe sous silence le scandale de milliers de jeunes handicapés qui n’ont aucune solution de scolarisation, bénéficient d’un temps faible d’école ou doivent patienter sur les listes d’attente des établissements spécialisés.

Mesdames et messieurs les députés et sénateurs, la scolarisation des élèves handicapés est de droit, pourtant la réalité reste cruelle. Aujourd’hui, en 2018, on vend aux Français le rêve d’une école ouverte à tous qui ne se réalise pas dans les faits à cause du manque de moyens humains et financiers. Les annonces gouvernementales récentes constitueront-elles de véritables leviers ?

Nous, administrateurs de l’Unapei et présidents d’association, en doutons et réaffirmons que les associations qui accompagnent les enfants handicapés, ne pourront pas résoudre seules un problème systémique vieux de quarante ans.

On vous dit, on nous dit que la proportion d’élèves handicapés à l’école augmente. Ces chiffres doivent être mis en perspective avec la hausse du nombre de diagnostics, le maintien des élèves dans des dispositifs inadaptés, le gonflement des listes d’attente dans l’enseignement spécialisé.

Nous, administrateurs de l’Unapei et présidents d’association, demandons que tous les enfants handicapés soient effectivement scolarisés, quel que soit leur handicap. Mesdames et messieurs les députés et sénateurs, nous avons tous un rôle à jouer pour faire bouger les lignes. Saurez-vous être #AvecNous? »

 

Les chiffres dans les Côtes d’Armor :

316 jeunes sont inscrits sur les listes d’attente dans les établissements et services de l’Adapei-Nouelles Côtes d’Armor : 130 en SESSAD (Service d’Education Spécialisée et de Soins A domicile), 186 en IME (Institut Médico-Educatif).

Ces listes d’attente sont encore plus criantes si l’on tient compte de toutes les familles qui ne bénéficient pas de l’aide d’un auxiliaire de vie scolaire ou de solutions adaptées dans le département des Côtes d’Armor.